Autres expositions

Vernissage.

Le 18 mai à 18h30 chez Sygim Immobilier, Vernissage de expositions de Gérard Clément "Mourre Blanc !" .

Mourre Blanc !

Gérard Clément

Un ostréiculteur et sa famille au quotidien.

Sygim Immobilier plus d'information

Lundi au vendredi 9h-12h 14h 18h Ouvert le samedi 16 et dimanche 17 mai

C’est d’abord la rencontre avec un homme et sa famille : Romain Vidal est un jeune exploitant ostréiculteur dans la zone du Mourre Blanc entre Meze et Marseillan.
C’est aussi la rencontre avec un métier et des gestes professionnels que le photographe a apprivoisés. C’est enfin la découverte d’un univers aquatique bien particulier, celui de la lagune.
L’immersion de l’auteur a produit cette série de photographies qui aura une prolongation avec un livre plus documenté.

© Gérard Clément

Gérard Clément

L’exposition « Algerie(s) » a été comme une nécessité après son séjour de trois ans en tant que travailleur expatrié dans ce pays où il est né. Elle lui a permis de raconter en photographie une double histoire la sienne et celle de ce pays.
Ensuite il y a eu une série d’expositions collectives où le thème du Corps en Mouvement a dominé son travail à partir de la photographie de sport et de danse.
En 2013 le tournoi national de Lutte Traditionnelle à Edirne a été l’occasion de se rendre en reportage dans le nord de la Turquie et de présenter en 2014 le résultat de son travail : « Lutte ! » lors de différentes expositions à Paris, Sète, Pézenas et d’être nominé pour le prix du reportage à Visa Off à Perpignan.
Depuis il s’est intéressé au travail des ostréiculteurs dans l’étang de Thau. C’est l’objet de cette nouvelle exposition « Mourre Blanc ! ».
Le point commun de ces expositions est la force et l’humanité des portraits présentés.

7 Galerie

7 galerie présente une sélection de photo d'Anita Conti, première femme océanographe française, tirages des années 1940- 1950. La galerie présentera également une sélection de photographies anonymes « vintage »

7 galerie plus d'information

Du mercredi au dimanche 11h-19h

Port de Sète (début 20ème).

Anita Béatrix Marthe Conti
Première femme océanographe française, tirages des années 1940- 1950.

Née Caracotchian (17 mai 1899 à Ermont[1] - 25 décembre 1997 à Douarnenez) est une océanographe et photographe française.
Anita Conti fut la première femme océanographe française. Après la Grande Guerre elle embarque sur les harenguiers ou voiliers-morutiers pour vivre le quotidien des travailleurs de la mer. Elle observe et photographie avec passion.
Entre les deux guerres mondiales, elle commença à dresser les premières cartes de pêche, alors qu'on ne disposait que de cartes de navigation. Son activité scientifique contribua à rationaliser les pratiques de pêche hauturière. Mais dès les années 1940, elle s'inquiéta des effets de la pêche industrielle sur les ressources halieutiques. Elle est également la marraine de l'Estran Cité de la mer, un musée consacré à la mer et à la pêche situé à Dieppe.
Son fils adoptif Laurent Girault-Conti a légué un fonds photographique de 45 000 clichés en noir et blanc aux ports de Fécamp, Douarnenez puis à la ville de Lorient en 2004. L'association « Cap sur Anita Conti » se charge de numériser ces clichés et d'organiser des expositions.

Entre Mer et Lagunes

Club Photo de Laverune

Photos en Noir & Blanc
Club Photo de Laverune

Salle de la Macaronade plus d'information

Tous les jours 10h-12h et 14h-19h

Quand le Noir & Blanc devient passion !

© Pierre Michal

Club Photo de Laverune

C’est l’histoire d’une passion, celle de la photographie argentique en Noir & Blanc, retrouvée par un petit groupe de photographes amateurs qui relancent le club photo du village et qui les amène à peindre en sels d’argent la vie locale et l’environnement de la région. Puis, tout en voulant conserver et développer son savoir-faire dans le domaine de l’argentique, le Club s’est ouvert petit à petit à la technique du numérique en Noir & Blanc.
Les photographies présentées à Sète reflètent la vision personnelle de 7 photographes du Club sur le thème « Méditerranées », exprimée au moyen de ces deux techniques.